• A PROPOS DES AULNES QUI M’ONT INSPIRÉE

    Le Rêve Bleu et mon Roi des Aulnes.

    Les aulnes sont des arbres de taille moyenne aux feuilles caduques; vous les trouvez dans les bois humides et marécageux ou au bord de cours d’eau.

     

    Le bruissement de leur feuillage est une mélodie à part entière.

     

    Pour ma part, j’ai pu les observer puis les « croquer » à l’Arboretum de la vallée aux loups si chère à Chateaubriand.

     

    Ivresse de leur variété subtile : chacun revêt son identité particulière : glutinosa, spaethii, imperialis, nitida, incana pendula, orientalis, maximowiczii, simata, cordata, maritima…

     

    Si pour les grecs et les romains l’aulne représentait la mort, pour les anciens bretons il fut l’arbre de l’union avec les gaëls ou goïdels (peuple celte d’origine irlandaise qui envahit les îles britanniques au Vième siècle avant JC et s’établit en Ecosse, Irlande et sur l’île de Man).

    L’aulne composa le bosquet sacré des druides.

     

    Mon ROI DES AULNES représente l’union, porteuse de joie; l’enfant à la rose bleue reçoit les feuilles multicolores des aulnes, peuples, âmes réunis; il trouve alors l’apaisement.

     

    Qui est cet enfant ?

     

    Dans le REVE BLEU, c’est certain il s’agit de Louis, mon frère chéri et parrain, poète « aux ailes de géant l’empêchant de voler » ; je me permets d’ajouter un de ses poèmes intitulé LA BELLE AU BOIS DORMANT.

     

    Vous comprendrez…

    Mais dans cet enfant, s’y reconnaîtra qui veut…